Samedi 25 mars 2017 : "Accueillir l'étranger, le défi"

06/02/2017

Colloque Samedi 25 mars 2017 "Accueillir l'étranger, le défi"

8h30 - 18h

35bis, rue de Sèvres

75007 Paris

Métro Sèvres Babylone

* * *

Inscriptions ici : https://www.weezevent.com/confrontations-accueillir-l-etranger-le-defi

* * *

Des étrangers sont parqués aux frontières de la France, de Vintimille à Calais. Des barrières s’érigent en Europe. La Méditerranée engloutit des corps qui fuient l’Afrique ou le Moyen-Orient. L’histoire est ponctuée de phases régulières de migrations. Mais, ces derniers temps, nos territoires vivent dans la tension des soubresauts souvent dramatiques. Le sort des migrants interpelle notre société, dérange les responsables politiques ; il déchaîne les controverses et trouble les esprits. Il inspire la compassion et la solidarité ou bien suscite les peurs et le rejet.

Accueillir l’étranger relève aujourd’hui d’un vrai défi.

Le défi est d’abord celui de la compréhension. Que de confusions sur les intentions de ces femmes, ces hommes et ces enfants, chassés par la misère ou la guerre ! Il s’agit de savoir de qui et de quoi l’on parle. Par-delà les causes économiques et politiques, mais également environnementales, il est utile de préciser ce que ces mouvements induisent pour les pays d’accueil : n’y a -t-il pas aussi échanges, et donc bénéfices ? Évoquer des clandestins ou des réfugiés, des murs ou des ponts, l’assimilation ou l’intégration, c’est déjà faire parler les mots.

Le défi interpelle également les politiques menées par les États et les collectivités publiques. Depuis la commune rurale, dérangée par l’arrivée de quelques réfugiés, jusqu’à l’Europe en crise, bousculée à  ses frontières, le phénomène migratoire concerne tout le monde. C’est à tous les niveaux que se pose la question de l’accueil, dans son esprit comme dans ses moyens. Ce phénomène sera durable ; il ne peut se circonscrire à des réponses d’ordre sécuritaire.

Enfin, le défi est aussi éthique. Les migrants et les réfugiés sont des personnes en quête d’aide : ils ont des droits, comme chacun. Là où ils fuient, ils découvrent des communautés souvent sensibles à leur sort mais parfois désarmées par les difficultés que leur situation implique. Ces tensions mettent en jeu la manière de concevoir l’accueil, de répondre par l’hospitalité. C’est une responsabilité qui relève pleinement d’une approche humaniste. Les chrétiens ne peuvent jamais y rester étrangers.

En organisant ce colloque en partenariat avec d’autres associations et organismes (*) qui se préoccupent du sort des réfugiés, Confrontations, association d’intellectuels chrétiens,  entend prendre le temps de la réflexion et de l’échange sur un thème particulièrement sensible. En proposant des analyses sur les questions qu’il pose mais aussi des témoignages de victimes de la violence, de la misère et de l’injustice, nous voulons aborder ce sujet d’actualité avec réalisme et sans naïveté. Le défi de cette rencontre sera de souligner les initiatives prises, de dégager les pistes esquissées pour sortir des impasses actuelles. Des échéances électorales se profilent. Cette actualité nous contraint d’autant plus à un engagement dans la sérénité.

 

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.