Fiche méthode : La Parole incarnée

A l'occasion de la prochaine Université de la solidarité et de la diaconie, du 30 0ctobre au 2 Novembre 2017 à Lourdes, comment lire la Parole de l'Evangile en petit groupe et l'incarner à travers une représentation intériorisation  silencieuse ?

 

Pour commencer, l’animateur présente brièvement aux participants l’ensemble du déroulement de la rencontre :

1) L’animateur lit une 1ère fois le texte.

- Chacun est invité à écouter en se représentant mentalement la scène, les personnes en présence, les paroles échangées… et quel personnage il se verrait mettre en scène.

2) L’animateur, avec les participants, fait l’inventaire des personnages pouvant être joués au cours de la mise en scène du texte retenu.

- Il peut y avoir des personnages présentés de manière explicite dans le texte, et d’autres pouvant être supposés présents ou témoins de la scène.

3) Faire un tour de table où chacun exprime quel personnage de l’Evangile il se verrait jouer, en expliquant pourquoi, s’il le désire.

- Il n’y a pas d’importance si, dans ce premier tour de table, plusieurs participants déclarent vouloir représenter le même personnage.

- On prend alors un temps pour répartir les rôles entre les divers participants.

- Sont répartis en priorité les personnages nommés clairement dans le texte, puis les autres personnages supposés ou imaginés être présents.

=> Ce temps de négociation entre les participants est important afin que chacun choisisse bien en accord avec le reste du groupe le personnage qu’il va représenter.

« Représenter » veut dire que l’on aura à jouer un personnage avec des déplacements, des attitudes, des expressions du corps, du visage, que l’on imagine, mais sans parler : le texte biblique sera lu par l’animateur, les acteurs ne feront que « jouer » avec leur corps, en gardant le silence.

4) Quand chaque participant a bien décidé quel personnage il allait vivre, l’animateur lit une nouvelle fois le texte.

- Chacun, mentalement, se représente la manière dont il va vivre son personnage.

5) On se prépare ensuite à jouer la scène. On détermine les lieux, les déplacements possibles, la place des uns et des autres…

6) Quand tout le monde est en place, l’animateur lit le texte de manière à  ce que les acteurs aient le temps de donner vie à leurs personnages (déplacements, expressions, gestes, regards, etc…)

7) Chacun se rassoit pour le partage du vécu.

- Chacun s’exprime sur la manière dont il a vécu la scène, ce que cela a éveillé en lui, comment il a habité son personnage et la relation vécue avec les autres personnages de la scène.

- Ce dernier temps est très important, il est nécessaire de ne pas l’écourter afin de permettre à chacun de s’exprimer. L’échange, l’interpellation entre les personnes sont souvent riches d’enseignements pour tous.

8) Si cela semble bon, on peut recommencer la scène avec les mêmes personnages ou bien avec d'autres.

9) On peut conclure par un temps de prière, un chant, une méditation silencieuse.

 

Plus d'information sur l'Université de la solidarité et de la diaconie ici.

© Crédit photo : La Pause d'Antony et Fondation Jean Rodhain

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.