Fiche Repères pour Agir | Donner une responsabilité à des personnes des quartiers populaires

Donner une responsabilité à des personnes des quartiers populaires

1/ Exemple d’une expérience inspirante à Saint Etienne

Origine :

Depuis 1992, il existe sur le Diocèse de Saint Etienne une Pastorale des Milieux et Quartiers populaires.

Elle est née du constat de la richesse  des quartiers dits difficiles ou défavorisés (à partir de cahiers de l’Espérance : recueil de ce qui se vivait sur le quartier) et de leur éloignement de l’Église. Elle est née du souhait de l’évêque et de la volonté de prêtres, de laïcs proches de ces quartiers et du soutien de communautés religieuses.

La Pastorale, ce sont des équipes dans les quartiers ou villages qui font des partages de vies, des temps de prière, pour que chacun puisse être écouté.

Pour quoi faire ?

  • Entrer en dialogue à partir d’une manière de vivre, de se comporter, d’habiter l’espace social. 
  • Ouvrir des lieux de paroles pour dépasser la rancœur et retrouver l’estime de soi. (Cela suppose de la proximité et de l’écoute.)
  • Promouvoir une vie d’église avec les populations des cités populaires.
  • Proposer la foi devient alors une invitation à devenir humain de façon singulière, déterminée par l’évangile du Christ.
  • Partage de vie … confronté au message du Christ.

Fonctionnement :

Chaque équipe choisit 1 ou 2 délégués. Etre délégué, c’est avoir une responsabilité, c’est avoir le souci de son équipe et la représenter aux rencontres diocésaines où toutes les équipes sont représentées. Ensuite, il faut redire à l’équipe ce qui s’est partagé en rencontre de délégués. C’est une fonction de pivot, de lien.

Chaque délégué est soutenu par un accompagnateur.

La pastorale bénéficie de 3 salariés à temps partiel et d’un prêtre accompagnateur.

2/ Repères dégagés

Objectif

Favoriser la participation active des personnes de milieux et quartiers populaires dans les équipes d’animation pastorale de quartier et favoriser leur prise de responsabilité.

Enjeux posés

  • Promouvoir une Église fraternelle et simple.
  • Que les équipes d’animation pastorale (EAP) soient des lieux de parole, de partages solidaires, de vivre ensemble.
  • Favoriser l’ouverture sur le quartier, la ville, le diocèse.

Freins

  • Le renouvellement des équipes et des accompagnateurs.
  • Le manque de reconnaissance diocésaine, le manque de communication au niveau de la paroisse, du diocèse, le manque de liens avec d’autres entités diocésaines telles que les Pastorales de la famille, des jeunes…
  • Les regards négatifs de certains chrétiens.

Leviers

  • Le lien avec la paroisse dépend de la volonté de l’équipe d’animation pastorale, du curé.
  • La participation de la Pastorale aux instances diocésaines (ex : Commission de concertation).
  • Le partenariat avec d’autres mouvements (ex : Action catholique ouvrière (ACO), la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), l’ACE (Action catholique des étudiants), d’autres groupes (SAPPEL, Secours Catholique, ATD ¼ Monde) et les partenariats ponctuels extérieurs à l’Église en fonction des thèmes.
  • La participation des délégués dans les associations de proximité (maisons de quartier, centre social, représentant des locataires aux HLM, comité des habitants de quartier, …)

Préconisations et repères pour l’action

  • Volonté diocésaine avec des moyens attribués.
  • Nécessite d’avoir sur le quartier deux ou trois personnes qui « invitent » à venir échanger. Cela permet de créer petit à petit un groupe.
  • Aller vers les personnes pour proposer. Inviter avec diverses actions : pèlerinage, « vacances-famille », rencontres à thème…. Inviter les personnes de la paroisse lors de temps forts. Apprendre à être patient.
  • Ouverture du groupe sur le quartier, la vie diocésaine…. « On appartient à plus grand que son groupe de quartier »
  • Formation des participants pour que certains puissent prendre peu à peu des responsabilités.

Quelques outils (inspirés de la Pastorale de Saint Étienne):

  • Le « cahier de délégué » : C’est comme un cahier de liaison entre l’équipe, l’accompagnateur qui le soutient, et les autres délégués. Chaque délégué note ce qui se dit en équipe, utile pour la rencontre des délégués. Il note aussi les décisions prises en réunion de délégués afin de les retransmettre.
  • Les formations (exemple : formation à l’écoute, à la prise de notes, à la prise de parole…).
  • Les temps de relecture.
  • Un exemple : noter ce qui se vit de positif avec une « boîte à merci ».
  • L’organisation de rencontres de délégués, 4 ou 5 fois par an.

Exemple d’ordre du jour :

  • Accueil d’une nouvelle déléguée. Présentation de chaque délégué.
  • Retour sur les actions de l’été,
  • Point sur notre thème d’année
  • Les infos
  • Prière
  • L’organisation d’une rencontre annuelle entre délégués et accompagnateurs.
  • Le choix d’un thème d’année à partir de ce qu’on vit dans nos quartiers, au boulot, en famille, dans nos vies. Exemples de thèmes :
  • « L’écoute » ou plus précisément : « Écouter, entendre la vie autour de nous, pour comprendre, choisir et agir ensemble »),
  • « La santé, c’est un tout »
  • « La violence »
  • « Le regard »

Chaque équipe réfléchit à comment travailler ce thème, avec quel(s)partenaires (Exemple sur la santé : partenariat avec la Caisse primaire d’assurance maladie, rédaction d’un livre blanc de la santé).

  • L’organisation de temps forts diocésains.
  • L’organisation d’une journée de la solidarité (cela permet de récolter un peu d’argent pour financer des projets, comme des sorties, un pèlerinage en été).
  • A chaque rencontre, un temps de prière ou la lecture d’un texte d’Évangile, suivi d’un échange.

Ce qui fait encore débat

  • Comment créer de nouvelles équipes dans des quartiers du diocèse ? La place des jeunes ?
  • Risque d’enfermer les personnes dans une pastorale spécifique.
  • Est-ce que le groupe de la Pastorale est reconnu dans le quartier, en tant que tel ?
  • Comment la Pastorale des Milieux et Quartiers populaires peut redynamiser un quartier ? impulser des changements locaux ?

Pour en savoir +

Pastorale des Milieux et Quartiers populaires- Diocèse de Saint Etienne

Contacts

Roselyne DUVAL : 06 01 96 96 39

Marie-Christine GAULT, Charles MATA LIPOKO, Govy BATANTU

Père Thierry REYNAUD : 04.77.53.60.45, reynaud-thierry@wanadoo.fr

 

Ci-dessous en pièce-jointe, retrouver la fiche en version pdf.

 

© Crédits photo : Fondation Jean Rodhain

Ajouter un commentaire