Fiche repères : Pour penser et agir ensemble, âge et parcours différents

Repères pour penser et agir ensemble dans un groupe composé de personnes d’âges et de parcours de vie très différents

 

Méthode 

A partir d’un petit guide illustré accessible à tous, réalisé par la Fondation des Apprentis d’Auteuil, présentant une dizaine de repères pour penser et agir ensemble, les participants ont dégagé leurs propres repères.

Problématique

Beaucoup d’ONG, travaillant sur le sujet de l’insertion, mettent en relation bénévoles, salariés et public bénéficiaires. Malgré les volontés de chacun, le dialogue peut parfois être difficile entre des bénévoles non formés à l’accompagnement social et des populations précaires n’osant pas toujours exprimer leurs besoins.

Objectif              

Comment construire ensemble des projets, avec des gens très différents.

Enjeux

  • N’oublier personne dans la construction des projets, du début jusqu’à la fin.
  •  Que tout le monde ait l’occasion de s’exprimer, que la parole de chacun soit entendue jusqu’au bout, vraiment jusqu’au bout.
  • La présence de chacun est nécessaire dans le projet car chacun a un don, et le don de chacun est nécessaire dans le projet.
  • Un projet est vivant et non figé, mais comment le vivre ?

Freins  

  • Le langage est un gros frein ! Nous ne nous comprenons pas, les mots n’ont pas le même sens pour tout le monde, etc.
  • Nous sommes « coincés » par nos propres visions des choses, cela nous empêche de nous ouvrir à la vision des autres.
  • « Si je dis pas, j’oublie ce que je voulais dire … ! alors je parle, et pendant ce temps-là, je n’arrive pas à écouter ! »
  • Par rapport aux projets descendants, ceux qui viennent d’en haut, des ʺchefsʺ (Paris, le diocèse, les responsables d’association, etc…), comment impliquer les participants au projet quand ils n’en sont pas à l’origine ? et inversement, quand ils viennent de la base.

Leviers

  • Prendre régulièrement des temps de relecture de l’avancée du projet. Cela permet de revenir aux intuitions d’origine, de se remettre en phase.
  • Oser sortir de son cadre habituel (de lieu, de culture, de manière de faire, … ex : aller dans la nature). Comme cela, on peut se reconvertir, oser repartir autrement, avoir de l’audace…
  • Prévoir les choses et les vivre dans la durée, laisser le temps faire son travail, s’engager jusqu’au bout.
  • Vivre un temps fort, ensemble, cela permet de profiter du feu brulant que cela procure et de donner de l’énergie au projet.
  • Se redire que l’autre peut m’enrichir.
  • Avoir fait l’expérience auparavant de ce que l’on veut vivre avec les gens. Çà aide à mieux comprendre comment il faut s’y prendre.

Préconisations et repères pour l’action

  • Associer les participants au projet dès le début, dès la conception du projet.
  • La présence de chacun est nécessaire.
  • Se dire pourquoi on se réunit, se mettre d’accord sur l’objectif.
  • Définir un cadre clair et précis et le gérer souplement !
  • Concevoir ensemble une « charte du groupe ».
  • Créer les conditions pour que chacun soit à l’aise et ainsi, puisse s’exprimer.
  • Ménager un temps de réflexion individuel avant les échanges en groupe, prévoir un temps d’expression de chacun avant les débats. Ainsi, chacun peut prendre plus facilement la parole.
  • Ne pas vouloir changer l’autre.
  • Ne jamais réfléchir pour l’autre.
  • Eviter les grands discours.
  • Laisser parler les jeunes.
  • Faire attention aux mots qui nous piègent.
  • Aller jusqu’au bout de la prise de parole de l’autre.
  • Accepter une idée qui n’est pas la nôtre.
  • Pour vérifier que l’on se comprend bien, faire de la reformulation régulièrement.
  • Avoir de bonnes « valises à outils ».
  • Varier les modes d’expression et de partage : passer par l’image, le photo langage, la danse, etc.
  • Partir des talents des gens plutôt que de nos idées préconçues.
  • Planifier les relectures à l’avance, les temps d’arrêt pour prendre du recul dans le projet, pour regarder le chemin parcouru. Se remettre en question.
  • Etre conscient des échecs et oser repartir. Les échecs font partie du parcours. Oser repartir.
  • Revenir aux premières intuitions.
  • La vie est un cheminement, on ne s’arrête pas.
  • Avoir le courage d’aller plus loin, de faire autrement.

Pour en savoir + :

Pour recevoir des guides illustrés, possibilité de passer commande auprès de Luc Ménager. Envoi par voie postale.

Depuis 1886, la fondation des Apprentis d’Auteuil s’engage et agit auprès des jeunes et des familles les plus fragiles. Fondation catholique, elle est reconnue d’utilité publique.

  • Démarche utilisée pour créer un guide de repères illustré :

http://www.theinklink.org/fr/actus/penser-et-agir-ensemble 

La Fondation des Apprentis d'Auteuil accompagne plusieurs milliers de jeunes et leurs familles pour des actions d’accueil, d’aide et d’insertion. Pour cela, plusieurs centaines de bénévoles accompagnent les projets de la Fondation.

Pour accompagner au mieux chaque personne, il faut avant tout savoir l'écouter et créer le climat d'échange nécessaire. Cela implique de "Penser et Agir ensemble".

L'idée des Apprentis est donc de lister chacune des attitudes permettant une meilleure écoute dans un guide développé avec les jeunes et les familles bénéficiaires.

Dans ce cadre, la fondation a fait appel à Augustin Lebon, qui est intervenu directement pendant les ateliers de développement de ce guide pour écouter l'ensemble des acteurs et définir avec eux la meilleure façon d'illustrer chacune des attitudes. La présence d'un dessinateur est aussi une occasion de faciliter le dialogue entre les différents publics !

  • Extraits de repères illustrés :

http://www.theinklink.org/fr/projets/penser-et-agir-ensemble-faciliter-le-dialogue-en-association

  • « Se former pour penser et agir ensemble ».

Compte-rendu d’une expérience (avril-juin 2016)

https://www.atd-quartmonde.fr/apprentis-dauteuil-se-former-pour-penser-et-agir-ensemble/

 

Retrouvez la fiche en format pdf, ci-joint ci-dessous.

 

© Crédits Photo : Fondation Jean Rodhain

Ajouter un commentaire