Fiche Ressource - Vivre un chemin de croix avec le Réseau St Laurent

Vivre un chemin de croix avec le Réseau St Laurent

Station 1 : Jésus est condamné à mort

Texte biblique :

La malveillance me pousse à bout ; tu as frappé d'horreur tout mon entourage et il me presse, mon calomniateur s'est fait témoin, il se dresse contre moi, il m'accuse en face ; sa colère déchire et me poursuit, en montrant des dents grinçantes. Mes adversaires aiguisent sur moi leurs regards, ouvrent une bouche menaçante. Leurs railleries m'atteignent comme des soufflets; ensemble ils s'ameutent contre moi. Oui, Dieu m'a livré à des injustes, entre les mains des méchants, il m'a jeté.

Job 16, 7-11

Méditation sur la station 1 :

Lecture du texte biblique.

Lecteur :

Il y a des paroles, des regards qui peuvent blesser, des blessures intérieures qu’on ne voit pas et dont nous souffrons. Nous condamnons des tranches entières de la population, comme par exemple les gens du voyage en ce moment. La société nous entraîne à condamner ceux qui sont différents, ceux qui ne sont pas performants, et nous ne résistons pas à cela. Mais Seigneur, tu nous aides à nous relever quand nous avons été condamnés par les autres et nous voulons t’aider à porter ta croix.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

« Seigneur, donne-nous un cœur bienveillant, un regard »

 

Station 2 : Jésus est chargé de sa croix

Textes bibliques :

Et moi, comme un agneau confiant qu'on mène à l'abattoir, j'ignorais que c’était contre moi qu’ils faisaient des complots, en disant : « Détruisons l'arbre dans sa vigueur, arrachons-le de la terre des vivants, qu'on ne se souvienne plus de son nom ! »

Jérémie 11, 19

Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive ! Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile la sauvera.

Évangile de Marc 8, 34

Méditation sur la station 2 :

Lecture des deux textes bibliques.

Lecteur :

La croix nous l’avons portée dans nos vies, en famille. Croix de l’alcoolisme, de la violence, de l’abandon : « J’ai beaucoup souffert avec un homme qui buvait beaucoup, énormément et qui ne faisait que me taper… » « Comme l’arbre qui est détruit et arraché, on m’a enlevé à mon père pour me mettre à la DDASS. Pourtant, même s’il buvait, il pouvait s’occuper de moi. » Jésus, tu nous dis de nous charger de notre croix. Nous voulons te suivre, ne pas avoir peur d’aller à ta suite, avec les fardeaux qu’on porte. La foi nous aide : « C’est ça qui m’a sauvé, qui m’a aidé à surmonter ». Ce qui nous soutient aussi, c’est la chaine de solidarité que nous avons tissée avec d’autres : « Cette chaine, il ne faut pas qu’elle se casse, qu’aucun maillon ne se défasse ».

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

« Pour cela, conduis-nous, Seigneur, sur le chemin du pardon et du respect »

 

Station 3 : Jésus tombe pour la première fois

Textes bibliques :

Entends, ô Dieu, ma prière, ne te dérobe pas à ma supplique, Écoute-moi et réponds-moi. Je me perds dans ma plainte. Je frémis sous les cris de l'ennemi, sous les huées de l'impie ; Ils me chargent de crimes, avec rage ils m'accusent. Mon cœur se tord en moi, les affres de la mort tombent sur moi ; Crainte et tremblement me pénètrent, un frisson m'étreint.

Psaume 55, 2-6

Rendez fortes les mains fatiguées

Et fermes les genoux chancelants.

Dites aux cœurs bouleversés : « Courage, ne craignez pas ! »

Isaïe 35, 3-4

Le Christ a souffert pour vous, vous laissant un modèle afin que vous suiviez ses traces, lui qui insulté ne rendait pas l'insulte, souffrant ne menaçait pas, mais s'en remettait à Celui qui juge avec justice.

Première lettre de Pierre 2, 21-23

Méditation sur la station 3 :

Lecture des trois textes bibliques.

Lecteur :

Jésus, tu sais tout, tu connais nos vies. Tu sais que nous souffrons quand nous nous sentons exclus. Dès notre enfance, nous étions jugés et salis. Plus tard, dans notre vie d’adulte, le regard des autres nous a fait et nous fait tomber. Comme toi nous sommes tombés une première fois, une deuxième fois et plusieurs fois encore, jusqu’à toucher le fond. Mais maintenant, nous le savons et nous le voyons : Tu étais et Tu es là, au fond de nos galères. Mais chaque fois, à travers les autres : un sourire, une porte qui s’ouvre, nous avons pu nous relever et retrouver notre dignité et redécouvrir ton amour. Aujourd’hui, nous voulons crier à ceux qui tombent : « Jésus t’aime et il veut te relever. »

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « On tombe souvent, mais toi, Jésus, À travers les autres, Tu nous relèves toujours »

 

Station 4 :  Jésus rencontre sa mère

Textes bibliques :

Vous tous qui passez par le chemin, regardez et voyez s'il est une douleur pareille à la douleur qui me tourmente.

Lamentations 1, 12

Quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là m'est un frère et une sœur et une mère.

Évangile de Marc 3, 35

Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

Évangile de Luc 2, 19

Méditation sur la station 4 :

Lecture des 3 textes bibliques.

Lecteur :

La douleur ça fait mal, on pense à ça tout le temps. Des fois, il faut s’arrêter pour voir la douleur des gens dans le cœur. La famille, c’est important, on a besoin d’une sœur, d’un frère, d’un père, d’une mère. Comment rester seule avec ces enfants et ne pas baisser les bras ? Nous nous engageons à reprendre contact avec les membres de la famille, à ne pas oublier que des gens nous aiment, à suivre Jésus en revenant vivre avec mon mari, à m’appuyer sur mon mari pour vivre ce que Dieu me demande. Un routier qui ne peut plus conduire dit : « Avant, c’est moi qui faisait la route, maintenant c’est Dieu qui m’ouvre la route ».

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Avant, c’est moi qui faisait la route, Maintenant c’est Dieu qui m’ouvre la route »

 

Station 5 : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Textes bibliques :

Quand ils l'emmenèrent, ils mirent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus.

Évangile de Luc 23, 26

Méditation sur la station 5 :

Lecture seul du 1er texte biblique.

 

Station 6 : Véronique s’approche de Jésus

Textes bibliques :

« Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer, étranger et de t'accueillir, nu et de te vêtir, malade ou prisonnier et de venir te voir ? »

Méditation sur la station 6 :

Lecture du texte biblique.

Lecteur :

Seigneur je cherche ta face et je ne te vois pas. L’histoire de Véronique n’est pas écrite dans l’Évangile, mais l’Église nous la donne en modèle, car Véronique a osé braver les soldats et tous ceux qui se moquaient de Jésus pour s’approcher de lui. En essuyant son visage, elle a cherché le geste qui Lui ferait du bien et montrerait son Amour ;

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Seigneur, je cherche ta face et je ne te vois pas. »

Lecteur :

Le geste de Véronique me rappelle que je peux t’approcher et te voir tous les jours dans les personnes défigurées par la souffrance et les épreuves et que tout le monde a abandonnées : les sans-logis, les sans-papiers, les morts à la rue, ceux qu’on traite d’ivrognes, etc.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Seigneur, je cherche ta face et je ne te vois pas. »

Lecteur :

Quand nous est-il arrivé de te voir affamé, nu, prisonnier ? Seigneur nous ne te reconnaissons pas. Cela n’est pas facile d’avoir le comportement de Véronique. Ne nous cache pas cette face-là de toi mais donne-nous le courage de dépasser toute nos « bonnes raisons » de ne pas avoir ce comportement.

 

Station 7 : Jésus tombe une deuxième fois

Textes bibliques :

Brutalisé, il s'humilie, il n'ouvre pas la bouche, comme l'agneau qui se laisse mener à l'abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n'ouvre pas la bouche.

Isaïe 53, 7

« Et nous qui croyions qu’il allait libérer le peuple ! »

Évangile de Luc 24, 21

Ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

Première lettre aux Corinthiens 1, 25

Méditation sur la station 7 :

Lecture des trois textes bibliques.

Lecteur :

Quand Jésus tombe pour la seconde fois, cela nous renvoie à cet homme qui est malade de l’alcool et qui rechute, à cette famille où la violence revient souvent. Jésus qui tombe pour la seconde fois, cela me renvoie aussi à ma vie quand je n’ai plus la force de faire face aux difficultés. En voyant Jésus comme cela, à terre, sous le poids de la croix qui est devenue trop lourde, je suis appelé à me mettre à l’écoute de celui qui souffre sans jugement, à être patient, attentif, à l’écoute.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Seigneur, donne-moi d’être à l’écoute »

 

Station 8 : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

Texte biblique :

Une grande masse du peuple le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Mais, se retournant vers elles, Jésus dit : « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants ! Car voici venir des jours où l'on dira : « Heureuses les femmes stériles, les entrailles qui n'ont pas enfanté, et les seins qui n'ont pas nourri ! »

Évangile de Luc 23, 27-29

Méditation sur la station 8 :

Lecture du texte biblique.

Lecteur :

À travers nos épreuves : enfants placés, enfants abandonnés, malades, prisonniers, Dieu partage nos souffrances. Sachons reconnaître la présence de Dieu même si elle n’est pas toujours visible. Sachons ouvrir nos cœurs à son amour réconfortant. À la suite de Sainte Bernadette, nous désirons nous laisser aimer afin de mûrir au soleil de Dieu. Comme Marie, risquer de dire oui aux imprévus de Dieu afin de nous laisser transformer.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Laissons-nous aimer par Dieu »

 

Station 9 : Jésus tombe une troisième fois

Textes bibliques :

Seigneur, Dieu de mon salut, jour et nuit je crie devant toi.

Que ma prière parvienne jusqu'à toi, prête l'oreille à mes sanglots.

Car mon âme est rassasiée de malheur et ma vie est un enfer.

Je suis déjà considéré comme mort ; je suis un homme fini pareil aux tués.

Mes compagnons se sont éloignés de moi, je suis devenu une horreur pour eux ;

Je suis enfermé et ne puis sortir.

Mon œil est usé par le malheur.

Je t'appelle, Seigneur, tout le jour, je tends les mains vers toi.

Psaume 88, 2-6, 9-10

Méditation sur la station 9 :

Lecture du psaume.

Lecteur :

Des situations d’extrême détresse sont vécues chaque jour : les rejets des familles, les jeunes en échec scolaire, les chômeurs qui se sentent coupables, ainsi que les S.D.F, tous se sentent dévalorisés et ont l’impression de descendre vers l’enfer. Mais Seigneur, être à l’écoute et tendre la main, frapper à la bonne porte, croire avec une foi véritable qu’on est jamais enfermé dans son malheur, c’est le chemin que tu nous montres.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Seigneur, prête l’oreille à mes sanglots, je tends les mains vers toi ! »

 

Station 10 : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Textes bibliques :

Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements et firent quatre parts, une part pour chaque soldat, et la tunique. Or la tunique était sans couture, tissée d'une pièce à partir du haut ; ils se dirent donc entre eux : « Ne la déchirons pas, mais tirons au sort qui l'aura » ; afin que l'Écriture fût accomplie : ‘Ils se sont partagé mes habits, et mon vêtement, ils l'ont tiré au sort.’ Voilà ce que firent les soldats.

Évangile de Jean 19, 23-24

Méditation sur la station 10 :

Lecture de l’évangile de Jean.

Lecteur :

Dépouillés, humiliés, dénudés, seuls et rejetés, Seigneur, encore aujourd’hui, comme toi, beaucoup d’entre nous, étrangers, malades, divorcés, subissons des situations où l’autre, les institutions et parfois même l’Église, nous rejettent, nous dépouillent de tout, jusqu’à nos enfants et notre identité. Pourtant, même dans ces situations, tu es présent : « Mais toi Seigneur, ne soit pas loin, ô ma force, vite à mon aide ». Donne-nous Seigneur la force de tenir dans ces moments, l’audace d’aller à la rencontre de l’autre, le courage de trouver les richesses qui sont en lui et de les partager ensemble.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Mais toi Seigneur, ne soit pas loin, ô ma force, vite à mon aide »

 

Station 11 : Jésus est cloué en croix

Textes bibliques :

Et ils lui donnaient du vin parfumé de myrrhe, mais il n'en prit pas. Puis ils le crucifient et se partagent ses vêtements en tirant au sort ce qui reviendrait à chacun. C'était la troisième heure quand ils le crucifièrent. L'inscription qui indiquait le motif de sa condamnation était libellée :  « Le roi des Juifs. » Et avec lui ils crucifient deux brigands, l'un à sa droite, l'autre à sa gauche. Les passants l'injuriaient en hochant la tête et disant : « Hé ! Toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même en descendant de la croix ! »

Méditation sur la station 11 :

Lecture du texte biblique.

Lecteur :

Les soldats se sont partagé les vêtements de Jésus. Nous aussi, enfants de la DDASS, on nous retirait nos vêtements pour nous mettre ceux de la Cité De l’Enfance. Les passants injuriaient Jésus et se moquaient de lui, nous aussi on s’est moqué de nous : « Ta mère sait même pas s’occuper de toi !!». Jésus a dit : « Pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Pardonner c’est très difficile, mais quand on ne peut pas pardonner, on peut demander à Dieu de pardonner à notre place pour que celui qui nous a fait du mal aille bien dans son paradis.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »

 

Station 12 :  Jésus meurt sur la croix

Textes bibliques :

C'était déjà environ la sixième heure quand, le soleil s'éclipsant, l'obscurité se fit sur la terre entière, jusqu'à la neuvième heure. Le voile du Sanctuaire se déchira par le milieu, et, jetant un grand cri, Jésus dit : « Père, en tes mains je remets mon esprit. » Ayant dit cela, il expira.

Évangile de Luc 23, 44-46

Méditation sur la station 12 :

Lecture du texte biblique.

Lecteur :

Jésus, nous sommes scandalisés de te voir en croix. Aide-nous à croire que la vie est encore possible.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Aide-nous à croire que la vie est encore possible »

 

Station 13 : Jésus est remis à sa mère

Textes bibliques :

Marie emmaillota son fils premier-né et le coucha dans une crèche.

Évangile de Luc 2, 7

Méditation sur la station 13 :

Lecture du texte biblique.

Lecteur :

Marie a pris soin de Jésus depuis sa naissance jusqu’à recevoir ce corps mort qui est lui et n’est plus lui. La vie ne nous appartient pas, on la reçoit et nous avons la responsabilité de l’accueillir et d’y être présent avec nos possibilités et nos impuissances.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Marie apprend-nous à prendre soin de la vie en nous et autour de nous. »

 

Station 14 :  Jésus est mis au tombeau

Textes bibliques :

Sous la contrainte, sous le jugement il a été enlevé. Parmi ses contemporains, qui s'est inquiété qu'il ait été retranché de la terre des vivants, qu'il ait été frappé pour le crime de son peuple ?

On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche.

Isaïe 53, 8-9

Méditation sur la station 14 :

Lecteur :

Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ! C’est la vérité qu’on assassine. Une fois de plus, ceux qui détiennent le pouvoir ont eu le dernier mot. Malheureusement, avec l’argent ou le pouvoir, on arrive à tout. Jésus a été mis injustement au banc des accusés, des exclus. Et le comble, c’est un homme de pouvoir qui lui offre sa tombe. Dieu veut peut être nous dire par là que riches ou pauvres nous sommes tous égaux devant la mort.

Lecture du texte d’Isaïe.

Lecteur :

Sous la contrainte, sous le jugement il a été enlevé. Parmi ses contemporains : qui s'est inquiété qu'il ait été retranché de la terre des vivants ?, qu'il ait été frappé pour le crime de son peuple ?

On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche. Seigneur, nous sommes là comme des invités sur cette terre offerte à tous. Quel que soit notre manière de croire, donne-nous d’être acteur de paix là où nous sommes. Rend-nous capable d’accompagner nos familles et nos amis jusque dans la mort. Donne-nous de nous souvenir. Eux aussi ont apporté leur pierre à ce monde.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

« Et moi, aurai-je été meilleur ou pire que ces gens qui ont condamné Jésus ? De quel côté aurais-je été ? »

 

Station 15 : Le Christ est ressuscité

Textes bibliques :

Voici, je suis le seigneur, le Dieu de toute chair : Y a-t-il pour moi quelque chose d'impossible ?

Jérémie 32, 27

(Marie de Magdala répondit aux anges) : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l'a mis. ». Ayant dit cela, elle se retourna, et elle voit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c'était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? « Le prenant pour le jardinier, elle lui dit : « Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis pour que j’aille le prendre. ». Jésus lui dit : « Marie ! » Se retournant, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! » - ce qui veut dire : « Maître ». Jésus lui dit : « Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. ». Marie de Magdala vient annoncer aux disciples qu'elle a vu le Seigneur et qu'il lui a dit cela.

Évangile de Jean 20, 13-18

Il a fait disparaître la mort à jamais. Le Seigneur Dieu effacera les larmes sur tous les visages. Et on dira, en ce jour-là : Voyez, c'est notre Dieu. Exultons, réjouissons-nous du salut qu'il nous a donné.

Isaïe 25, 8-9

La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle. C’est le Seigneur qui a fait cela : Chose admirable à nos yeux.

Psaume 118, 22-23

Méditation sur la station 15 :

Lecture d’un ou plusieurs textes bibliques.

Lecteur :

« Le Seigneur Dieu effacera les larmes sur tous les visages. » La résurrection c’est garder le souvenir des disparus, vivants et morts, il y a une communion qui nous relie. La résurrection c’est revenir à la vie après avoir crié vers Dieu. La résurrection c’est aider les autres. On peut avoir peur d’aider mais c’est là que le Seigneur peut nous aider !!!! Cela nous invite à mieux connaître Dieu pour pouvoir mieux faire. Cela nous invite à dire à tous qu’ils sont aimés de Dieu : est-ce que le Christ aurait donné sa vie pour nous s’il ne nous aimait pas ? Nous sentons que c’est la vie : Dieu nous aime vraiment. Cela nous invite à le reconnaître dans les autres. Nous voyons la présence de Dieu dans l’action des autres. Ils sont sur notre chemin et ils sont une étincelle qui fait qu’on ressuscite.

Inviter les personnes à reprendre une phrase ensemble : pour cela la lire une première fois et la reprendre

 « Le Seigneur Dieu effacera les larmes sur tous les visages »

-------------------------------------------

D’autres chemins de croix peuvent aussi vous éclairer, tels celui de Jean Vanier :

Chemin de croix proposé par Jean Vanier (de l’Arche)

www.paroisseransbeck.be/.../LE_20CHEMIN_20DE_20CROIX_20-_20...

 

 

Document associé

31_-_fiche_d_28.pdf

Ajouter un commentaire