La relecture spirituelle : la méthode du Secours Catholique.

Pour un groupe de 7 ou 8 personnes, il faut prévoir un temps de rencontre de 2 heures maximum. L’animateur doit veiller à la fois à ce que chacun puisse s’exprimer dans un climat d’écoute réciproque.

1/ Pouvoir dire « je » (30’)  

Au cours de cette première étape, chacun est invité à partager un événement qu’il a vécu récemment, en lien avec la démarche Diaconia, puis à écouter les autres, sans réagir : • Comment ai-je vécu et ressenti cet événement ? • Qu’est-ce qui m’interpelle, m’interroge, me remet en question ? • Qu’est-ce qui a été pour moi source de joie, de paix et de liberté ?  
Conseils pour l’animateur : Quelques instants de silence sont proposés au début pour permettre à chacun de préparer son intervention. Chacun doit s’exprimer en disant « je », en n’ayant pas de scrupule à indiquer ce qu’il ressent, en évitant les discours « intellectuels ». Cela dit, c’est à chacun de décider quelle part de lui-même il est prêt à dévoiler : l’animateur doit mettre chacun à l’aise à cet égard. Certains peuvent aussi souhaiter rester silencieux dans ce premier « tour de table ». L’animateur veille à l’harmonie de ce partage, en permettant à chacun de s’exprimer de manière synthétique – en évitant les digressions – et en interdisant tout débat ou toute interruption de celui qui parle, sauf pour faciliter la compréhension de son intervention.

 
2/ Pouvoir dire « nous » (30’)

A partir de ce qui a été exprimé, chacun réagit. Peuvent apparaître un certain nombre de points communs, mais aussi de contradictions. On peut commencer à dégager des éléments partagés, des enjeux collectifs. • Ce que je viens d’entendre, comment est-ce que je le reçois ? • Dans ce qui a été dit, y a-t-il des choses qui me rejoignent, m’interpellent ou au contraire que je ne partage pas ?  
Conseils pour l’animateur : On n’est plus ici dans un « tour de table » comme précédemment : il peut y avoir des réactions immédiates à ce que chacun dit, mais l’animateur doit cependant veiller, là aussi, à ce chacun puisse s’exprimer s’il le souhaite. A la fin de ce temps de réactions spontanées, le groupe peut repérer les questions, thèmes qui suscitent des divergences ou des convergences. Certains peuvent se sentir frustrés par la brièveté de ce débat : l’animateur les rassure en leur annonçant qu’il va être repris ensuite d’une autre manière.  
                
3/ Pouvoir dire « en qui nous croyons, ce qui donne sens à notre vie » (40’)

On se met ensuite à l’écoute d’un texte biblique ou d’un texte « spirituel » qui soit un récit, afin de se laisser « décentrer », déplacer. Le texte permet de prendre du recul et peut-être de discerner les enjeux les plus essentiels pour soi et pour le groupe.  
Deux séries de questions : Ecouter pour comprendre : • Que se passe-t-il dans ce texte ? Qui sont les personnages du récit ? Que disent-ils, que font-ils, comment réagissent-ils ? • Quels sont les points importants que je repère dans ce texte ? qu’est-ce qui m’interroge, me touche personnellement ? Se laisser déplacer par le texte : • Comment ce texte me parle-t-il aujourd’hui dans ma vie, mon engagement ? • Qu’est-ce qu’il m’invite à oser, à espérer, à titre personnel et collectif ? • Quel lien puis-je faire avec le partage que nous avons vécu auparavant ?  
Conseils pour l’animateur : En temps normal, il n’est pas nécessaire que le texte choisi soit en rapport avec les sujets abordés par le groupe ; il est au contraire plus stimulant qu’il n’ait aucun lien apparent pour faciliter la prise de recul (on peut, par exemple, retenir le texte d’Évangile du jour ou du dimanche). L’animateur signale bien clairement ces deux étapes, lit le texte à voix haute et propose un court temps de silence avant de redonner la parole à chacun. Il doit veiller à ce que le texte soit bien « décortiqué » en tant que tel dans un premier temps, pour éviter que chacun tende à « plaquer » dessus son ressenti ou son idéologie. Il y a donc deux tours de table au cours desquels, là aussi, chacun doit pouvoir s’exprimer et être pleinement écouté par les autres.   

4/ Pouvoir « vivre du neuf ensemble » (20’)

C’est le temps où l’on récapitule ce que les différentes étapes vécues dans cette relecture ont produit en nous et ce qu’elles nous appellent à vivre à présent, sur un plan individuel comme sur un plan collectif : • Quels mots, images, faits, je retiens au terme de cette relecture ? • A quoi cette relecture nous invite-t-elle au plan collectif ?  
Conseils pour l’animateur : Cette phase, qu’on risque de bâcler faute de temps, doit être réalisée avec la même rigueur que les précédentes, ce qui implique pour l’animateur d’être bien présent au groupe pour à la fois permettre à chacun de s’exprimer et au groupe de déboucher sur des orientations communes. Elle comporte donc d’abord un « tour de table » où chacun répond aux questions, puis un débat sur les enjeux collectifs mis en évidence grâce à cette démarche.  

La rencontre peut éventuellement être conclue par une prière.    

Pour aller plus loin : contact jeanmarie.martin@secours-catholique.org

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Derniers articles Parole de Dieu

19 novembre 2017 : Journée mondiale des pauvres.

Evangile du jour

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (7, 24-30)

Dernier Agenda

Journée organisée par la Conférence des évêques de France dans le cadre de la démarche « Eglise...

En partenariat avec la Chaire Jean Rodhain de l'Institut Catholique de Toulouse, l'IERP organise...

Université de la solidarité et de la diaconie - 30 0ctobre au 2 Novembre 2017 - Lourdes. «...

Congrès international de l'Association européenne de théologie catholique et de la Faculté de...

Monseigneur Jean-Charles Descubes, président de la Fondation Jean Rodhain, animera une formation...

Lille : Rencontre sur le thème "Internet et son importance dans les prochaines échéances...

Lille, rencontre sur le thème : "Le Revenu Universel peut-il ou non avoir un impact dans la...

Le diocèse de Lyon et le SAPPEL vous invitent à l'exposition "Etonnante lueur"

Forum-récollection sur la Diaconie de 9h à 17h à Nazareth-Chabeuil, sous la présidence de Mgr...

Colloque Samedi 25 mars 2017 "Accueillir l'étranger, le défi"