Prier avec un texte en marchant

servons la fraternité - voyage de l'espérance

 

A l'aide d'une prière traditionnelle, d'un psaume, d'une prière du coeur, d'un texte de l'Evangile....

 

Avec une prière traditionnelle

Principe :

Caler une prière répétitive sur le rythme naturel de sa marche, et s’y tenir pendant un temps défini. La répétition, même mécanique, finit par ancrer le marcheur dans une attitude du cœur, et peu à peu ouvre à une contemplation du Mystère évoqué…

Exemple de prière à caler sur ses pas :

Notre Père

Qui es

Aux Cieux,

Que ton nom

Soit sanctifié,

Que ton Règne

Vienne,

Que ta volonté

Soit faite

Sur la terre

Comme au Ciel.

Donne-nous

Aujourd’hui Notre pain

De ce jour.

Pardonne-nous

Nos offenses,

Comme

Nous pardonnons

Aussi

A ceux qui

Nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas

Entrer en tentation,

Mais délivre-nous

Du mal.

 Amen !

On pourra aussi prendre le “Je vous salue Marie”, ou une autre prière connue par cœur…

Avec la prière du cœur

Principe :

  • Caler une prière répétitive sur le rythme naturel de sa marche, et s’y tenir pendant un temps défini.

  • La répétition, même mécanique, finit par ancrer le marcheur dans une attitude du cœur, et peu à peu ouvre à une contemplation du Mystère évoqué…

A la façon des pèlerins orientaux, répéter tout au long de sa marche

Jésus, fils

du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur !

Amen !

On peut aussi prendre une phrase d’Evangile qui nous a marqués, par exemple :

Si tu le veux, tu peux me purifier ! Jésus Fils de David, aie pitié de moi ! Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu mon sauveur. Mon Seigneur et mon Dieu !

Avec un psaume

Principe :

  • Caler une prière répétitive sur le rythme naturel de sa marche, et s’y tenir pendant un temps défini.

  • La répétition, même mécanique, finit par ancrer le marcheur dans une attitude du cœur, et peu à peu ouvre à une contemplation du Mystère évoqué…

Choisir un verset de psaume, et s’y tenir pendant plusieurs minutes, puis en prendre un autre au besoin, ou choisir de rester sur le verset en cours tant qu’on y trouve du goût intérieur.

Exemples :

le psaume 120

Je lève les yeux vers les montagnes :

d’où le secours me viendra-t-il ?

 

Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

Qu’il empêche ton pied de glisser, qu’il ne dorme pas, ton gardien.

 

Non, il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d’Israël. Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur,

ton ombrage, se tient près de toi.

 

Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper, ni la lune, durant la nuit.

Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie.

Le psaume 129

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !
 

Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.

 

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur

 

plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël.

 

Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat.

C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Le psaume 150

Alléluia ! Louez Dieu dans son temple saint,

louez-le au ciel de sa puissance ;

louez-le pour ses actions éclatantes,

louez-le selon sa grandeur !

Louez-le en sonnant du cor,

louez-le sur la harpe et la cithare ;

louez-le par les cordes et les flûtes,

Louez-le par la danse et le tambour !

Louez-le par les cymbales sonores,

louez-le par les cymbales triomphantes !

Et que tout être vivant chante louange au Seigneur !

Alléluia !

 

 

Fiches jointes en PDF

POUR EN SAVOIR PLUS

 

 

 

Ajouter un commentaire