Nevers 2018 : L’hospitalité du cœur : quel sens donnez-vous à cette expression ? (3)

15/03/2018

Chaque année, le Réseau Saint Laurent organise une session de théologie pastorale à Nevers consacrée à l'expérience de foi des pauvres et à la diaconie. En 2018, les groupes de personnes ont partagé et réfléchi autour du thème de l'hospitalité. Retrouvez ci-dessous un troisième extrait de ce texte de paroles.

 

3. L’hospitalité du cœur : quel sens donnez-vous à cette expression ?

L'hospitalité du cœur, c'est ouvrir son cœur à l’autre. On va à sa rencontre, en apprenant à mieux le connaître, à l'accepter tel qu'il est, même si on n'est pas d'accord, même si on a des différences. Il y a des points qu’on a en commun et qu’on partage dans le cœur. Parce qu'à ce moment-là ces gens peuvent devenir des frères, des sœurs de cœur. C'est : « Tu m'as donné et je te rends. »

Je pense qu’accueillir l'autre, c'est accueillir Jésus. Quand on ouvre son cœur, c'est Jésus qu'on accueille. Il a été accueilli lui aussi et il a accueilli à travers sa parole. Donc quel que soit le lieu où on est, surtout dans la rue, prendre le temps d'accueillir l'autre, ne serait-ce que par un sourire ou un regard bienfaisant, c'est accueillir avec le cœur. Quand je vais à la rencontre de gens en souffrance, et je parle en connaissance de cause, je ressens de la joie, malgré les insultes. Pour moi, c'est très significatif du chemin que Jésus me montre. Dans la difficulté, c'est accueillir avec le cœur. Des fois, ça gronde, parce que tu es insulté. Accepter ça, c'est ouvrir son cœur. C'est être en paix avec soi-même. Cela permet de faire beaucoup de choses.

J’ai une expérience inoubliable : un jour j'étais à Paris à une réunion. J'ai vu dans une rue une femme assise là, et nos regards se sont croisés et elle m'a souri et moi je lui ai renvoyé mon sourire. Il y a eu un partage par le regard. On s'est accueillies par le regard. Quand je suis partie, je l'ai embrassée et je me suis retournée. Elle m’a embrassée. Elle était heureuse et moi j'étais heureuse par l'accueil de ce regard. Cette femme je l'ai toujours dans mon cœur depuis.

 

Retrouvez, ci-dessous en pièce-jointe, le texte complet en version pdf.

Ajouter un commentaire