Jean Rodhain, 40 ans après

27/01/2017

A l'occasion des 40 ans de la mort de Jean Rodhain, le 1er février 2017, nous vous proposons un florilège de ses textes.

                                                                ********

Charité à géométrie variable (1969)

Le Seigneur à genoux devant les Apôtres leur a lavé les pieds. C’est peu, mais cela vaut tous les trésors, ce petit geste limité du Jeudi Saint.

Le Seigneur n’a pas construit de gigantesques barrages sur le Jourdain, mais Il a demandé un peu d’eau à la Samaritaine : c’est peu, un verre d’eau.

Le Seigneur n’a pas créé une Faculté de Médecine à Capharnaüm. Il aurait pu réaliser les miracles en série. Il aurait pu guérir les paralytiques à la chaîne. Il en a guéri quelques-uns seulement et un à un.

Cette Puissance infinie s’est astreinte à des réalisations minuscules. Chacun de ses miracles reste, à l’échelle de la Création, microscopique. De très petites choses. Pourquoi voudrions-nous entreprendre, nous, des tours de Babel ? Pourquoi ne pas nous résigner à la même méthode que celle de l’Évangile : de petites choses ?

Les Micro réalisations ne sont pas des merveilles. Elles ne sont pas non plus un monopole. Elles sont encore moins une recette infaillible. Mais elles ont un mérite : elles sont petites.

Ce qu’il y a de précieux ici, c’est la petitesse. Un sac de semence, une charrue, un petit âne. C’est peu, donc cela a du prix si nous avons la foi en l’Évangile.

Grain de sénevé, oiseaux du ciel, lys des champs, drachme perdue, obole de la veuve, petite barque de Tibériade, et vous les cinq petits pains d’orge du gamin de la multiplication des pains, je vous évoque ici. Et je vous invoque :

« Apprenez nous à renoncer aux tours de Babel. Donnez-nous l’estime des petites choses. Ayons de grands desseins, mais commençons par d’humbles gestes. Servir, c’est être serviteur. N’était Il pas le fils du charpentier ? »

                                                                                                           *******

Le Samaritain (1968). Il n’est pas interdit à la charité d’être intelligente.

L’Évangile est impitoyable pour ce prêtre ou ce lévite qu’il nous présente inattentifs au blessé gisant au bord de la route de Jérusalem à Jéricho.

Par contraste, il nous donne en exemple ce bon Samaritain avec sa charité en deux temps. Je dis bien en deux temps. Premier temps, il agit personnellement : il s’approche, il soigne, il transporte, c’est l’assistance directe.

Deuxième temps : ce Samaritain a recours aux structures de l’époque : l’hôtellerie. Il confie son blessé à cette institution. Il collabore à cette institution en versant deux deniers à l’hôtelier. Il fait ses recommandations à l’hôtelier et promet de revenir et de rembourser les frais supplémentaires. On croirait entendre une assistante sociale remplissant un dossier et calculant le ticket modérateur de la Sécurité Sociale. Ce bon Samaritain n’était pas au stade de l’aumône aveugle. Il avait assez de perspicacité pour s’adresser aux organismes compétents de l’époque. Il ne distribuait pas seulement un pansement momentané ; il savait prévoir une action dans le temps. Il savait s’en remettre aux spécialistes capables d’héberger et de soigner. Il savait cotiser pour ce travail. Il avait une charité intelligente. Il n’est pas défendu à la Charité d’être intelligente.

« Va et toi aussi fais de même » ordonne le Christ après avoir exposé l’histoire du bon Samaritain.
Il n’y a pas à déchirer cette page d’Évangile en deux pour ne retenir que le pansement du blessé : la Charité de ce Samaritain se développe plus loin : elle organise l’avenir en s’adaptant aux structures.
Qu’il s’agisse des enfants sans lait ou des villages sans pain, il n’y a pas à opposer Charité et développement.
La vraie Charité est toujours en avant. La Charité d’aujourd’hui prépare la Justice sociale de demain. La Charité de demain suscite le développement adapté à la mesure de l’homme. Tout se tient.
La Charité est un feu dévorant allumé au cœur du Christ. La Foi disparaîtra à l’heure du face à face éternel pour faire place à l’évidence. L’Espérance vers l’au-delà disparaîtra aussi pour faire place à la certitude de cette vie éternelle enfin obtenue.

Seule la Charité demeurera. C’est saint Paul, le maître de toute théologie et l’organisateur de la première collecte pour la faim qui l’a proclamé.

                                                                                                           *******

Dialogue chez le pompiste (1974)

- Je rencontre sans cesse des gens excellents à qui l’on a tellement répété qu’ils devaient changer les structures, qu’à force de ruminer de grands projets et de mâchonner de grands mots ils ne savent plus quoi faire. Revenons aux réalités :

Les premiers chrétiens n’ont pas fait de discours sur les réformes mondiales. Mais ils ont si bien respecté et aimé les esclaves qu’ils ont fait basculer l’esclavage. Cette réussite est le fruit de trois siècles de Charité, et de témoignages, qui ont finalement transformé opinion et législation. Le Créateur ne nous a pas chargés de gouverner le monde. Reprenez pied en regardant où vous êtes placé.

-Vous voudriez que par Charité, je devienne contestataire de ce monde injuste ?

-Exactement.

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Derniers articles Parole de Dieu

19 novembre 2017 : Journée mondiale des pauvres.

Evangile du jour

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (7, 24-30)

Dernier Agenda

Journée organisée par la Conférence des évêques de France dans le cadre de la démarche « Eglise...

En partenariat avec la Chaire Jean Rodhain de l'Institut Catholique de Toulouse, l'IERP organise...

Université de la solidarité et de la diaconie - 30 0ctobre au 2 Novembre 2017 - Lourdes. «...

Congrès international de l'Association européenne de théologie catholique et de la Faculté de...

Monseigneur Jean-Charles Descubes, président de la Fondation Jean Rodhain, animera une formation...

Lille : Rencontre sur le thème "Internet et son importance dans les prochaines échéances...

Lille, rencontre sur le thème : "Le Revenu Universel peut-il ou non avoir un impact dans la...

Le diocèse de Lyon et le SAPPEL vous invitent à l'exposition "Etonnante lueur"

Forum-récollection sur la Diaconie de 9h à 17h à Nazareth-Chabeuil, sous la présidence de Mgr...

Colloque Samedi 25 mars 2017 "Accueillir l'étranger, le défi"