Seigneur Jésus, à Toi le travail ne manqua pas, donne-nous du travail !

18/05/2017

Témoignage de Laurence

Responsable d’une structure d’aide à domicile pendant plus de 5 ans, je me suis retrouvée du jour au lendemain au chômage. Auparavant, je n’avais jamais eu une sanction disciplinaire (avertissement, blâme, mise à pied, etc.). J’ai été dispensé de l’exécution de mon préavis qui m’a été payé. En fait le licenciement était à effet immédiat, préférant me payer mes mois de préavis. A la fin de mon préavis, quand je me suis rendue chez mon ex- employeur pour récupérer mes documents de fin de contrat, à ma grande surprise, la directrice par intérim (depuis 8 mois) qui m’a licenciée a rendu sa démission pour les raisons dont j’ignore.

Bref, désormais je devais accepter ma nouvelle situation de chômage malgré les conditions dans lesquelles cela a pu se passer. Cela a été très dur pour moi, un traumatisme parce qu’en fait je n’avais pas commis de faute. L’objet du licenciement a été stipulé je cite : Pour cause réelle et sérieuse, le fameux « fourre-tout » d’un employeur qui veut se débarrasser de son salarié ».

Cela a été très difficile pour moi car je cherchais une raison, une explication à ce chômage. Ce n’est pas pour faute lourde, ce n’est pas une fin de contrat, ce n’est pas suite à une baisse d’activité en tout cas cela m’a mis à mal pendant plusieurs mois.

Désormais, plus d’emploi, les journées sont longues, difficiles entrainant un état d’âme parfois insupportable, des humeurs désagréables envers mon mari et mes enfants. Etre en situation de chômage implique nécessairement une baisse de revenus, une baisse de pouvoir d’achat, des restrictions etc. Il n’y avait plus de sorties weekend, des vacances difficiles à envisager, des conditions de vie au quotidien se dégradant par l’inactivité et la baisse de revenus. Etant une personne active, me retrouver des journées entières sans activité m’était insupportable. Très vite je vais trouver un petit emploi en CDI de 28 heures par mois au sein d’une Fondation. Cet emploi me permettra de relever un peu mon niveau de revenus par rapport à mes allocations versés par Pôle emploi. Emploi que mon mari ne voulait pas que j’occupe mais dont je n’ai pas tenu compte de son avis.

Mon projet de création d’entreprise que j’avais depuis plusieurs années et dont mon mari m’avait contraint à abandonner pour raison financier a été relancé, repensé et je suis en cours d’immatriculation. De plus, le temps de chômage m’a permis de finaliser mon livre qui a été édité en mars 2016 puis de créer une association de prévention auprès de personnes dépendantes.

Après plusieurs mois de recherches infructueuses à répondre à des offres d’emplois que je fais parallèlement à mes différents projets, je ne désespère pas bien au contraire je suis davantage motivée. A ce jour je ne vis pas encore des revenus de mes investissements mais la redoutable épreuve du chômage me permet de rebondir et de créer mon propre emploi voire de créer d’autres emplois. Pour ne plus vivre mal ma situation de chômage, j’ai donc décidé de me mettre en action. J’ai une vie sociale, je me valorise (je dis très rarement que je suis à la recherche d’emploi) en disant plutôt ce que je fais comme activité. Aujourd’hui je me sens mieux, sereine et espère retrouver rapidement un emploi rémunéré.

Le chômage nous concerne tous ! Afin que nous puissions changer de regard envers les personnes en situation de chômage dans un esprit de solidarité et de bienveillance, confions-les au seigneur.

Ce témoignage pour lancer un appel à toutes les personnes qui sont en situation de chômage, que l’avenir est devant eux et ils sont les maîtres de leur vie. Qu’ils ne désespèrent pas et cherchent activement à rebondir dans la vie active en invoquant Saint-Joseph, patron des travailleurs.

Pour finir, je cite la prière du Pape François pour les chômeurs : « Seigneur Jésus, à Toi le travail ne manqua pas, donne-nous du travail ! ».

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.