L’enjeu humain d’une ouverture à la culture. Fred Poché

08/03/2017
  • Notre société focalise sur le nouveau et glorifie l’éphémère. La culture de masse glisse vers le divertissement et le recyclage en élaborant, au bout du compte, un mode d’être sans trace et sans futur. Dans une telle société, l’individu devenu autarcique, désarrimé de ses appartenances sociétales, finit par ne chercher ses ressources qu’en lui-même. D’où une extrême fragilité qui s’accentue naturellement chez les personnes en détresse sociale.
  • La mode du « zapping » émanant de la télévision, de la télécommande, mais aussi plus largement, de l’actuelle culture de masse, entretient les individus –en particulier les plus fragiles socialement-, dans une logique d’immédiateté. Or, le registre du « tout et tout de suite » est inhumanisant pour un individu comme pour une collectivité.
  • La sophistication de l’image télévisuelle filtre le rapport que nous entretenons avec le monde. Elle entretient parfois une confusion entre image et réalité ; ce qui n’est pas sans atteindre l’équilibre psychique des plus faibles. Elle oriente les imaginaires et contribue à produire, ou à renforcer, des conformismes sociaux.
  • Le petit écran véhicule une logique de la transparence, notamment de par le décloisonnement qu’il opère entre la sphère privée et l’espace public. Cette idéologie du « tout montrer » et « tout laisser voir » contribue d’une part à transmettre une inclination au voyeurisme et d’autre part, à normaliser des modes d’expression publics qui évacuent le rapport intime et intérieur que chacun doit conserver avec lui-même pour garder son intégrité.

Entrer en résistance pour reconstruire la dignité humaine et l’appartenance à un monde commun

  • De nombreux philosophes ont montré l’importance de la parole et plus précisément encore du récit pour la structuration de l’identité personnelle et collective. Cependant, le mode de la confidence intime utilisé dans l’agora télévisuelle risque, à l’inverse, de produire une certaine déstructuration de celui qui parle. L’un des problèmes actuels de la télévision consiste à ne pas parvenir suffisamment à cerner la différence entre le témoignage présenté avec pudeur et l’étalage public de la vie intime. (…) La notion de dignité de chaque être humain, a fortiori de celui qui souffre d’une situation sociale difficile, implique la nécessité d’une préservation de l’espace intime. (…)
  • Face à une culture de masse centrée sur le présent et l’immédiateté, il semble essentiel de souligner que, justement, la vie réellement humaine suppose au contraire que l’on inscrive son existence dans le temps : le temps long des relations d’amour et d’amitié, de la réflexion, de l’apprentissage toujours à faire, de la création. (…) Certes, il serait dommageable de ne pas regarder l’aspect fécond de la nouveauté. Mais il convient de penser véritablement l’articulation entre les trois dimensions temporelles, passé, présent, avenir, afin de permettre à chaque membre de la société de trouver à la fois un enracinement et une tension vers un horizon d’attente.

« Reconstruire la dignité », Fred Poché. Chronique Sociale, Lyon. Mai 2000. P 54, 55

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Derniers articles Parole de Dieu

19 novembre 2017 : Journée mondiale des pauvres.

Evangile du jour

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (7, 24-30)

Dernier Agenda

Journée organisée par la Conférence des évêques de France dans le cadre de la démarche « Eglise...

En partenariat avec la Chaire Jean Rodhain de l'Institut Catholique de Toulouse, l'IERP organise...

Université de la solidarité et de la diaconie - 30 0ctobre au 2 Novembre 2017 - Lourdes. «...

Congrès international de l'Association européenne de théologie catholique et de la Faculté de...

Monseigneur Jean-Charles Descubes, président de la Fondation Jean Rodhain, animera une formation...

Lille : Rencontre sur le thème "Internet et son importance dans les prochaines échéances...

Lille, rencontre sur le thème : "Le Revenu Universel peut-il ou non avoir un impact dans la...

Le diocèse de Lyon et le SAPPEL vous invitent à l'exposition "Etonnante lueur"

Forum-récollection sur la Diaconie de 9h à 17h à Nazareth-Chabeuil, sous la présidence de Mgr...

Colloque Samedi 25 mars 2017 "Accueillir l'étranger, le défi"